Réussir à identifier ses talents constitue une étape majeure vers la réalisation de son plein potentiel. Le fait de mettre l’accent sur vos forces vous permettra ainsi de :

  • (re)gagner confiance en vous,
  • doper votre niveau de motivation intrinsèque,
  • mieux définir VOTRE véritable valeur ajoutée auprès de votre employeur ou de vos clients.

Avant toute chose, je tiens à vous dire ceci : OUI, vous avez des talents ! Même si vous ne vous en êtes peut-être jamais rendu compte (ou que personne ne vous l’a jamais dit).

Notre système est effectivement organisé autour de la compensation de nos faiblesses. Et nous avons nous-mêmes le plus souvent tendance à vouloir améliorer ce qui ne va pas.

Se concentrer donc sur ce que nous faisons déjà bien peut sans doute constituer pour bon nombre d’entre nous un véritable changement de paradigme.

Et la question qui se pose naturellement est la suivante : « Comment faire pour identifier ses talents et les exploiter pleinement au quotidien ? »

C’est ce que j’aimerais partager avec vous aujourd’hui !

Je tiens à vous préciser que les méthodes et outils décris ci-dessous ne sont pas exhaustifs. Pour la grande majorité, il s’agit de méthodes et outils que Sandrine et moi avons testé sur nous-même et ensuite exploité avec nos clients en coaching individuel et en ateliers de groupe.

Il est également vraisemblable que certains vous parleront, et d’autres non. Donnez-vous donc la permission de tester ceux qui vous parlent et de laisser les autres sur le côté. Peux-être que ce n’est tout simplement pas le bon moment pour vous. Et, de toute façon, il n’y a jamais de bonne ou de mauvaise réponse dans ce type d’exercice.

Identifier ses talents – LimeUP

Comment identifier ses talents ?

Sans plus de bla-bla, voici donc 10 méthodes et outils pour vous aider à identifier vos talents, mieux vous mettre en valeur et exploiter pleinement votre potentiel dans votre vie privée et professionnelle.

1. Réfléchissez en terme de plaisir

Arrêtez-vous un instant et posez-vous la question suivante : « Qu’est-ce qui me fait vibrer ? »

Prenez une feuille de papier, et notez spontanément ce que vous aimez, les tâches et activités pour lesquelles vous éprouvez un plaisir intense ou une grande satisfaction. Evitez de rester focalisé sur votre vie professionnelle. Si vous bloquez au niveau boulot, pensez également à tout ce qui vous enthousiasme sur le côté : vos passions éventuelles, vos loisirs et hobbies

Demandez-vous ensuite, pour chaque tâche ou activité, les éléments qui vous plaisent plus particulièrement. Par exemple, si vous gérez actuellement des équipes, qu’est-ce qui vous enthousiasme le plus ? Est-ce le fait de prendre le lead sur certains projets ? Ou plutôt le fait d’être à l’écoute de vos collaborateurs ?…

Comme l’indique Sylvaine Pascual du blog Ithaque Coaching, s’appuyer sur ses talents constitue une grande source de plaisir et permet d’augmenter le sentiment de satisfaction et d’estime de soi.

2. Utilisez votre CV pour remonter dans le temps

Plutôt que de partir d’une page blanche, une autre idée consiste à prendre votre CV actuel et de remonter dans le temps. Passez chaque emploi en revue (y compris votre emploi actuel), et pour chacun, notez les éléments qui vous ont enthousiasmé, qui vous ont excité, qui vous ont procuré le plus de plaisir.

3. Connectez les points à l’aide de votre ligne de vie

Prenez une grande feuille de papier (si possible au format A1) et séparez la en 2 par une ligne horizontale. Considérez cette ligne horizontale comme une ligne du temps : à gauche de la ligne votre naissance, à droite de la ligne votre situation actuelle.

De manière chronologique, notez dans la partie inférieure de la feuille vos expériences négatives et/ou vos échecs les plus cuisants (que ce soit à titre privé ou professionnel). Au contraire, dans la partie supérieure, indiquez vos expériences positives et vos réussites majeures.

Indiquez l’intensité de vos réussites ou de vos échecs de la manière suivante : au plus près les événements se trouvent de la ligne horizontale, moins grande est leur intensité ; au plus loin les événements se dégagent de celle-ci, au plus leur intensité est importante à vos yeux.

Reliez ensuite tous les événements par un trait. Vous obtiendrez ainsi une courbe. Puis, posez-vous les questions suivantes :

  • Quel(s) levier(s) avez-vous utilisé pour passer d’un événement négatif à un événement positif ?
  • Quelles sont les caractéristiques de vos événements positifs majeurs ?
  • Qu’est-ce qui relie ceux-ci entre eux ? Quels sont les points communs à chacun d’eux ?
  • Qu’est-ce qui m’a procuré le plus de plaisir et de satisfaction ? Qu’est-ce qui fait que j’ai pris du plaisir à vivre ces événements positifs ?

4. Réfléchissez en terme de facilité

Peut-être avez-vous déjà remarqué que ce qui vous semble facile à VOUS ne l’est pas nécessairement pour les autres (que ce soient votre conjoint, vos collaborateurs…). Si certaines tâches ou activités vous paraissent si faciles, c’est peut-être que vous exprimez un (ou plusieurs) talent(s) à travers celles-ci.

En effet, le talent d’une personne peut être la faiblesse d’un autre, et vice-versa. Repensez donc à tout ce qui vous parait facile et naturel, et notez-les. Posez-vous ensuite les questions suivantes :

  • Qu’est-ce qui est facile pour moi, et qui est difficile pour les autres ?
  • Qu’est-ce que je fais bien et sans y penser ?
  • Quelles sont les tâches ou activités pour lesquelles je reçois le plus de compliments et de signes de reconnaissance positifs ?

Exercice parfois complexe, tellement ces tâches et activités nous paraissent naturelles, voire normales !

5. Tenez un journal quotidien

Si vous n’avez – à priori – aucune idée de ce qui est facile pour vous, procurez-vous un carnet de notes. Puis, à chaque fois que vous réalisez une tâche ou activité différente, arrêtez-vous une minute et demandez-vous si cela vous a procuré du plaisir et si cela vous a semblé facile à réaliser. Puis, notez le résultat de votre réflexion dans votre carnet.

6. Retombez en enfance le temps d’un instant

Quand nous faisons face à un blocage, il est parfois utile de lâcher-prise… et de retomber en enfance 😉

Blague à part, pensez un instant à ce que vous aimiez faire étant enfant : à quels jeux aimiez-vous jouer ? Dans quelles activités preniez-vous du plaisir à vous investir ?

Cela pourra vous sembler futile, et pourtant… vous arriverez peut-être mieux à cerner votre fonctionnement actuel ou à lever le voile sur vos insatisfactions du moment en prenant le temps de réaliser cet exercice.

7. Restez ouverts à de nouvelles opportunités

Pour toute une série de raisons liées à notre éducation et notre environnement socio-culturel, certains d’entre-nous ont spontanément développé des passions dans certains domaines de vie, d’autres non.

Pour ceux et celles d’entre-vous qui n’ont – à priori – pas de passion pour le moment, rassurez-vous : la passion est quelque chose qui se construit, notamment grâce aux expériences que nous vivons. L’important pour vous, dans ce cas de figure, est de rester le plus ouvert possible aux possibilités et opportunités qui s’offrent à vous, afin de pouvoir rebondir.

8. Faites appel à votre entourage

Après avoir passé en revue plusieurs méthodes à réaliser de manière individuelle, une autre possibilité consiste à demander l’avis de personnes extérieures et proches (famille, amis, collègues…).

Attention toutefois : demandez-leur de formuler leurs réponses de manière positive. En effet, nous ne sommes pas ici pour pointer vos faiblesses (ce que vous ne faites pas bien), nous sommes ici pour révéler vos forces (ce que vous faites déjà bien). Et le naturel revient vite au galop, notamment chez les parents !

9. Testez-vous en ligne

Il existe pléthore de questionnaires en ligne pour mieux cerner vos comportements, votre personnalité, etc. Attention toutefois : évitez de vous précipiter sur le premier outil soi-disant « miracle ». À titre d’exemple, voici 3 questionnaires en ligne valides et testés par nos soins :

Je reviendrai plus en détails sur ces questionnaires lors d’un prochain article.

10. Faites appel à un coach

Enfin, n’hésitez pas à faire appel à un regard complètement extérieur, et le plus neutre et objectif possible. Cette solution vous permettra d’aller un cran plus loin, que vous souhaitiez ou non impliquer votre entourage dans le travail sur vos talents.

En effet, faire appel à un coach vous permettra de prendre la distance nécessaire, de recevoir une écoute et un feedback constructif, ainsi que l’aide adéquate pour réaliser un plan d’action concret en vue de révéler vos talents et mieux vous mettre en valeur.