Parmi les freins et obstacles rencontrés face au e-learning, je pointe entre autres la communication entre apprenants, la place de la formation en contexte professionnel ainsi que la diffusion des contenus et informations. Optimiser un dispositif e-learning est donc indispensable pour garantir la réussite de votre plan de formation.

Pour poursuivre sur cette lancée, je vous invite à découvrir à présent 7 clés de succès afin d’assurer le bon fonctionnement de vos parcours de formation en ligne au sein de votre entreprise :

Comment optimiser un dispositif e-learning – David Vellut

7 clés de succès pour optimiser un dispositif e-learning au sein de votre entreprise

1. Maximiser les possibilités d’interactions, de partages et d’échanges

Il s’agit d’un point crucial : la démotivation des participants est le premier facteur d’abandon dans les formations en ligne. Parmi les éléments influençant le plus cet abandon, le manque de contacts et d’interactions est celui qui revient le plus souvent. L’importance des relations sociales n’est donc plus à démontrer : pour réussir votre formation et prévenir les risques de démotivation des apprenants, il est primordial de donner à vos participants l’occasion d’échanger entre eux, de poser leurs questions et d’y répondre. Plusieurs outils sont à votre disposition pour cela : forums, messageries instantanées, classes virtuelles et systèmes de visioconférence.

2. Organiser des travaux d’équipe et la co-construction d’outils

Dans la continuité du facteur précédent, organiser des travaux d’équipe permettra de générer davantage d’engagement de la part des apprenants, et aussi favoriser une meilleure dynamique de groupe virtuelle. Au niveau des outils disponibles, on retrouvera le panel cité dans le point précédent, auquel on pourra rajouter des systèmes de travail collaboratif, tels que les wikis et le partage de documents. On pourra ainsi demander aux participants de réaliser une synthèse sur un thème spécifique ou encore de construire ensemble leurs propres outils. Attention toutefois de proposer des tâches suffisamment intéressantes et réalistes en terme de timing.

3. Prévoir du temps de formation sur le lieu de travail

On considère trop souvent à tort que les employés prendront du temps sur leur vie privée pour se former. Prévoyez donc, au moment d’implanter la formation dans l’entreprise, d’obtenir l’accord et le consentement des managers et responsables d’équipes pour que les employés disposent du temps nécessaire à consacrer à leur formation sur leur lieu de travail : un préalable indispensable en termes de communication interne pour éviter un sabotage de la part des N+1.

4. Éviter de gaver vos apprenants

Les formations « en entonnoir » sont à proscrire, au risque de provoquer chez les participants une sévère indigestion ! Tout comme dans les formations en présentiel, veillez donc à respecter une certaine cohérence au sein des séquences d’apprentissage et évitez de disperser des tonnes d’informations de manière condensée. Cela se traduirait par une inévitable surcharge cognitive, et des résultats totalement contre-productifs en terme d’apprentissage.

5. Mettre en place un dispositif de formation mixte

Si vous disposez de ressources humaines suffisantes et si le contexte géographique le permet, n’hésitez pas à inclure dans votre formation une ou plusieurs séances en présentiel. Vos participants auront ainsi la possibilité d’échanger et de partager entre eux de vive voix et en face à face, ce qui contribuera à une meilleure dynamique de groupe et une ambiance plus chaleureuse. Idéalement, prévoyez de mettre en ligne les contenus plus théoriques et de réserver les séances en présentiel pour les échanges ainsi que les partages d’idées et d’expériences entre apprenants.

6. Prévoir des supports pédagogiques variés

Un des aspects les plus bénéfiques de l’e-learning, c’est de pouvoir faire profiter à vos participants de la magie des technologies de l’information et de la communication. Une séquence en ligne réussie et adaptée sera ainsi constituée d’un mélange digeste de plusieurs médias : séquences audio et vidéo, photos et présentations commentées, schémas et diagrammes sous forme d’animation… Et pas besoin pour cela d’utiliser des suites logicielles ou du matériel hors de prix : un simple micro, une petite caméra et une utilisation judicieuse de PowerPoint ou Keynote feront amplement l’affaire !

7. Continuer à vous former et combattre vos a priori

Messieurs les formateurs, est-il nécessaire de vous conseiller de vous former ? Personnellement je le pense (sans aucune méchanceté ou sarcasme de ma part). Les formateurs ont trop souvent des a priori ou de stéréotypes concernant l’e-learning et les nouvelles technologies. Pourtant, utilisées à bon escient, elles peuvent constituer un levier qualitatif et apporter une réelle valeur ajoutée à votre dispositif pédagogique. Et, comme dans les formations en présentiel, les parcours e-learning nécessitent un suivi de la part des formateurs, afin d’éviter que les apprenants ne se sentent abandonnés à leur triste sort. Pour paraphraser Morpheus, mon conseil serait donc « Free Your Mind ! » et « Don’t Be Afraid ! »