Avez-vous déjà entendu parler du “Voyage du Héros” ? Il s’agit d’un des modèles de storytelling les plus répandus. Ce concept n’est pas nouveau, puisqu’il apparaît pour la première fois en 1949 dans l’essai de Joseph Campbell, intitulé “Le Héros aux mille et un visages”. Mais avant d’aller plus loin, pourquoi parler de storytelling ?…

Pour la simple et bonne raison suivante : apprendre à raconter votre propre histoire constitue l’un des piliers majeurs de votre marque personnelle. Et, autant vous dire que c’est aussi un élément crucial pour vous aider à vous démarquer de manière efficace de la concurrence.

Croyez-moi : si vous travaillez bien votre storytelling en amont, la rédaction de la page “À propos” de votre blog vous semblera simple comme bonjour (et le reste de votre communication aussi, d’ailleurs).

Voyage du Héros (Storytelling) – LimeUP

Le héros aux mille et un visages

Joseph Campbell était professeur, écrivain et anthropologue américain. Passionné par les grands mythes qui peuplent nos cultures depuis des milliers d’années, il expose, dans son essai, sa théorie du monomythe, dans laquelle il affirme que tous les mythes suivent les mêmes schémas archétypaux.

Dit simplement : malgré des contextes différents et les années qui les séparent, la grande majorité des histoires, contes, mythes et légendes populaires suivent une structure narrative similaire.

C’est ce qu’on désigne sous le concept de “Voyage du Héros” !

Autant vous dire que certains scénaristes ont bien compris la leçon. Si je vous parle de films tels que “Le Seigneur des Anneaux”, “Star Wars”, “Matrix”, “The Dark Knight”… il y a fort à parier que – une fois cet article terminé – vous ne les regarderez plus de la même façon 😉

Notez que ce modèle narratif est également d’application pour la plupart des romans littéraires. Pensez à “L’Alchimiste” de Paulo Coelho, à “La Mémoire dans la Peau” de Robert Ludlum, ou encore à “Candide” de Voltaire…

Le Voyage du Héros : 6 étapes pour créer votre storytelling

ALERTE AUX SPOILS : pour injecter un tant soi peu de concret dans la suite de cet article, je prendrai comme exemple le “Seigneur des Anneaux” (bah oui… vous pensiez sérieusement que j’allais prendre quoi d’autre comme exemple ?… :-D)

Donc, si vous n’avez pas encore lu ou vu “Le Seigneur des Anneaux” :

D’abord, honte à vous 😉

Revenez lire cet article une fois que vous l’aurez lu ou vu !

À l’origine, le Voyage du Héros comporte 12 étapes… difficilement digeste pour les néophytes ! Pour une question de simplicité, je partage donc avec vous ci-dessous une version simplifiée en 6 étapes :

Voyage du Héros (Storytelling) – LimeUP

1. Le monde ordinaire

Il s’agit de la situation de départ qui permet d’introduire le héros et son environnement. Au début de l’histoire, notre héros vaque à ses occupations. Il vit sa vie au jour le jour, sans (trop) se poser de questions.

Exemple :

Au début du “Seigneur des Anneaux”, Frodon part accueillir Gandalf et aide son oncle Bilbon à préparer sa fête d’anniversaire. Même après le départ de ce dernier, il garde ses habitudes et va se prendre une pinte en compagnie de ses compagnons.

2. L’appel à l’aventure

Une personne ou un événement extérieur confronte le héros à un obstacle et le pousse à se mettre en route. L’appel à l’aventure est lancé : que ce soit par choix ou sous la contrainte, notre héros quitte son monde ordinaire pour faire face à l’inconnu.

Exemple :

Gandalf revient pour avertir Frodon du danger : l’anneau que son oncle lui a légué est l’Anneau Unique, créé par Sauron, le Seigneur des Ténèbres. Ses serviteurs sont à la recherche de l’Anneau. Frodon se doit de l’emporter pour le mettre en sécurité. Il quitte donc la Comté (accompagné par Sam).

3. La quête

Le héros franchit le seuil du monde connu vers le monde inconnu en vue d’accomplir sa mission. Il se rend compte que l’aventure initiée au début n’est pas juste une aventure pour le plaisir, et qu’il y a un véritable enjeu à résoudre, un objectif à atteindre, une quête à mener.

Exemple :

Arrivé à Fondcombe, chez les Elfes, Frodon se rend compte du Mal engendré par l’Anneau Unique et l’influence néfaste qu’il exerce sur les personnes qui l’approchent. C’est pourquoi, lors du Conseil d’Elrond, il se porte volontaire pour rejoindre le Mordor et détruire l’Anneau dans la Montagne de Feu.

4. La confrontation

Le héros s’engage dans un combat face à ses ennemis (ou face à ses propres démons intérieurs). Tout au long de sa quête, il rencontre des obstacles, internes ou externes, qui le feront basculer, vaciller, mais desquels il tente à chaque fois (avec succès ou non) de se relever, de rebondir et d’aller de l’avant.

Exemple :

Dans tous les opus de la trilogie, Frodon fait face à de nombreux ennemis. Le plus évident est le personnage de Gollum (une relation qui est d’ailleurs particulièrement compliquée à gérer pour notre Hobbit). Mais Frodon se fait rattraper également très vite par ses propres démons, notamment en raison de l’emprise exercée sur lui par l’Anneau Unique.

5. La résolution

Le héros s’engage dans un combat final, il remporte une victoire et gagne une récompense. Notez que toutes les histoires ne finissent pas en “Happy End”, loin de là. La résolution peut également s’avérer terriblement dramatique.

Exemple :

Enfin arrivé à la Montagne de Feu, Frodon (toujours en compagnie de Sam) s’engage dans un ultime combat face à Gollum et ses démons intérieurs. L’Anneau Unique finit par être détruit, entraînant la destruction de Sauron et la victoire des Hommes.

6. La morale

Notre héros retourne dans le monde connu et tire les leçons de son voyage. Il n’est plus la même personne qu’au début de ses aventures. Il a profondément changé et s’est transformé. À présent armé d’une nouvelle expérience, de nouveaux talents, il contribue à améliorer le monde, donnant ainsi un sens à sa propre aventure.

Exemple :

Dans le cas du “Seigneur des Anneaux”, c’est compliqué d’un point de vue narratif… car il y a plus qu’une seule fin. Pour la jouer simplement : après avoir contribué à la victoire du Bien contre le Mal, et toujours sous l’emprise de sa blessure à l’épaule, Frodon ne voit d’autre issue que de quitter définitivement la Comté (et ses amis) pour accompagner les Elfes dans leur ultime voyage.

Vous êtes le héros de votre propre histoire

Tels Frodon dans “Le Seigneur des Anneaux”, Luke Skywalker dans “Star Wars”, ou encore Mowgli dans “Le Livre de la Jungle”, cette métaphore nous permet de comprendre que nous sommes également nous-mêmes les héros de notre propre vie.

Et que, comme ces héros de légendes, nous avons également notre propre aventure et mission à vivre et à explorer au cours de notre existence. Et surtout : à partager !

Alors, comment appliquer le “Voyage du Héros” à sa propre histoire me demanderez-vous ?

Tout d’abord, rappelez-vous qu’il s’agit d’un modèle, d’un cadre de référence. Et que, comme tout cadre, il ne conviendra pas nécessairement à tout le monde. Ça, c’est la première chose.

Deuxième chose : comme tout cadre, il sera parfois nécessaire de le dépasser, de le contourner… voire carrément de l’exploser. Rappelez-vous qu’il n’existe pas de solution miracle adaptée à tout le monde : appropriez-vous le modèle en fonction de vos besoins et de vos envies.

Pour l’adapter à votre storytelling et créer votre propre histoire, je vous propose de passer chacune des étapes du modèle en revue, et de vous poser les questions suivantes :

  • Avant de changer de job ou de créer votre propre emploi, à quoi ressemblait votre monde ordinaire ?
  • Quel fut, pour vous, l’élément déclencheur des changements que vous avez vécus ?
  • À quoi ressemble votre quête ? Quel est le but ou l’objectif que vous vous êtes fixé ?
  • À quels éléments (externes ou internes) avez-vous été confrontés ? Quels sont vos ennemis ? Quels sont les démons intérieurs auxquels vous avez du faire face ?
  • Comment votre aventure s’est-elle terminée ?
  • Quel est la leçon principale que vous en tirez ? Quel est le message que vous souhaitez faire passer ?

Notez les réponses sur une feuille de papier, un document électronique… et commencez à raconter votre histoire, histoire de vous mettre le pied à l’étrier.

Sources & Références

Campbell, J. (2010). Le Héros aux mille et un visages. Paris : Oxus. Commandez cet ouvrage sur Amazon →

Duarte, N. (2011). Vibrations. Paris : Diateino. Commandez cet ouvrage sur Amazon →

Wikipédia (2016). Joseph Campbell. Consulté en ligne le 30/10/2016. Consultez l’article en ligne →