S’il est important de respecter des règles pour en faire un succès, quelques éléments complémentaires sont à prendre en compte, spécifiques au jeu vidéo, pour réussir son serious game. Notamment le gameplay.

Selon Wikipedia, le gameplay d’un jeu vidéo regroupe « les règles du jeu,… la fluidité de ces règles une fois appliquées à l’environnement du jeu, et également la manière dont le joueur peut jouer, les possibilités offertes par l’environnement… »

Plus spécifiquement, 3 éléments sont nécessaires au gameplay d’un jeu pour arriver à engager les joueurs (et donc les apprenants dans le cadre d’un Serious Game) : il s’agit du triptyque du gameplay, connu également sous l’appellation des 3 O.

Réussir son Serious Game avec le triptyque du gameplay – David Vellut

Réussir son Serious Game à l’aide des 3 O : le triptyque du gameplay

1. Les joueurs ont besoin qu’on leur fixe des OBJECTIFS

Pour réussir à impliquer le joueur, le jeu doit se présenter comme une activité – ou une succession d’activités – sous forme de défis. Ce qui amènera naturellement les joueurs à se fixer des buts et objectifs pour continuer à jouer et progresser dans le jeu. De plus, la majorité des jeux proposent une progression sous forme de niveaux. Ces niveaux sont généralement organisés par paliers de difficulté progressifs. Ainsi, le joueur qui arrive à la fin du niveau 1 obtient un score/résultat, et passe au niveau 2, et ainsi de suite…

C’est le cas par exemple de World of Warcraft : pour passer de niveaux en niveaux, votre personnage doit accumuler de l’expérience en réalisant une série de quêtes, de plus en plus difficiles, et développer de nouvelles compétences afin d’accéder aux contenus de niveaux supérieurs.

2. Les joueurs ont besoin de faire face à des OBSTACLES

Si les joueurs devaient se contenter de se balader dans l’environnement du jeu en sifflant et en réalisant quelques quêtes, leur vie manquerait cruellement de piquant ! Ainsi, un jeu efficace et engageant inclura dans la majorité des cas de nombreux obstacles qui viendront se mettre en travers du chemin du joueur. Je pense ici notamment à des quêtes et épreuves spéciales, ainsi que les boss de fin de niveaux, plus difficiles et nécessitant des techniques plus recherchées de la part du joueur pour arriver à ses fins.

Certains d’entre-vous se souviendront ainsi probablement du jeu vidéo Sonic, et de ses rencontres successives, à la fin de chaque niveau, avec le Dr. Robotnik. À chaque victoire sur celui-ci, le hérisson gagnait un nombre de points conséquents et pouvait passer au niveau supérieur.

3. Les joueurs ont besoin de manipuler des OUTILS

Pour rester plongés dans le jeu et captivés par celui-ci, les joueurs ont non seulement besoin de challenges et de piquant, mais aussi de pouvoir interagir directement avec l’environnement virtuel. Ces interactions peuvent prendre plusieurs formes :

  • dialoguer avec d’autres personnages du jeu,
  • manipuler des outils pour débloquer des bonus spéciaux,
  • utiliser certains types d’armes pour réussir un combat,
  • développer des super-pouvoirs afin de faire face aux ennemi,

Il s’agit en fait de toutes les compétences que le joueur devra développer, de tous les outils qu’il devra apprendre à maitriser pour faire face aux obstacles qui se présentent à lui pendant la partie. Pour reprendre l’exemple de World of Warcraft, il s’agit notamment de l’apprentissage de nouveaux sorts et techniques pour permettre à votre personnage de devenir plus puissant, plus rapide…

Réussir son Serious Game avec le triptyque du gameplay – David Vellut

Les 3 O : 3 facteurs à respecter pour réussir son Serious Game

Pour faire de votre Serious Game un succès, vous devrez évidemment réfléchir aux aspects pédagogiques… tout en tenant compte des aspects ludiques. Vous ne pourrez pas faire l’un sans l’autre, c’est inévitable.

Au moment de concevoir l’arbre de scénario de votre jeu, gardez donc en tête ces 3 O : objectifs, obstacles et outils. Ce sont les 3 éléments essentiels qui caractérisent un jeu vidéo, et sans lesquels votre Serious Game risquerait sérieusement de tomber à plat !

À vous de jouer !…