Réussir et faire face à l’échec : 5 pistes pour vous aider à adopter un état d’esprit de développement

Comment réussir et faire face à l’échec ? Tout au long de sa carrière, la psychologue et chercheuse Carol Dweck a tenté de répondre à cette question. Plus spécifiquement, elle s’est intéressée aux facteurs influençant la réussite des étudiants et leur niveau de résilience. De manière synthétique, ses travaux mettent en lumière le fait que nous adoptons, au fil du temps, des croyances sur notre capacité à réussir. C’est ce qu’elle traduit par les notions d’état d’esprit fixe et de développement :

  • L’état d’esprit fixe (‘Fixed Mindset’) désigne une croyance selon laquelle nos qualités et notre intelligence ne peuvent changer et sont gravées une fois pour toutes.
  • L’état d’esprit de développement (‘Growth Mindset’) désigne, au contraire, une croyance selon laquelle nos qualités et notre intelligence peuvent évoluer et être cultivées par nos efforts et par une démarche d’apprentissage continu.
Comment réussir et faire face à l'échec : l'état d'esprit de développement (Carol Dweck) – David Vellut
Crédit image : Nigel Holmes.

État d’esprit fixe et de développement : une bonne et une mauvaise nouvelle

  1. La mauvaise : l’adoption d’un état d’esprit conditionne les croyances que nous développons tout au long de notre vie. De fait, si vous adoptez un état d’esprit fixe, vous aurez plus de chances de plafonner et de ne pas atteindre votre plein potentiel.
  2. La bonne : vous n’êtes pas figé ad vitam aeternam dans un état d’esprit donné. Il vous est tout à fait possible de tendre progressivement d’un état d’esprit fixe vers un état d’esprit de développement. Vous pourrez ainsi accroître vos chances de succès dans votre vie privée et professionnelle, et mieux faire face à l’échec.

Dans la suite de cet article, je vous propose quelques pistes – issues des recherches de Carol Dweck et d’autres chercheurs ayant travaillé sur ce sujet – pour vous aider à réussir et faire face à l’échec en adoptant cet état d’esprit de développement.

Réussir et faire face à l’échec : comment adopter un état d’esprit de développement

Avant d’aller plus loin, une nuance s’impose : à aucun moment nous ne faisons preuve totalement d’un état d’esprit fixe ou d’un état d’esprit de développement. Il s’agit d’un continuum sur lequel nous naviguons tout au long de notre vie. En fonction de l’influence de nos parents (et des autres personnes ayant contribué à notre éducation), il y a de fortes chances que nous soyons plus proches d’un côté ou de l’autre, mais sans jamais l’atteindre à 100%.

S’il peut paraître paradoxal, le message ici se veut simple et déculpabilisant : abandonnez l’idée d’atteindre un état d’esprit de développement “parfait”, car il n’existe pas. Utilisez plutôt les idées ci-dessous comme des guides, des points de mire, et PAS comme une baguette magique !

1. Transformez les perceptions que vous pouvez avoir de l’échec

Faire face à l’échec est commun pour la grande majorité des êtres humains : nous vivons tous des échecs, que ce soit dans le cadre de notre vie privée (rejet, séparation, divorce…) ou professionnelle (avortement d’un projet, licenciement, faillite…). Plutôt que de vous focaliser sur l’événement en tant que tel, essayez d’en dégager des pistes d’amélioration pour l’avenir. Remplacez des phrases telles que “J’ai échoué, je n’y arriverai jamais” par “Pour l’instant, je n’y suis pas encore arrivé. Que puis-je faire pour réussir ?”.

2. Considérez les obstacles comme des opportunités

Tout projet comporte son lot d’obstacles, et il viendra un moment où des barrières, des murs, se mettront au travers de votre chemin. Et si, plutôt que de continuer à frapper le mur qui se dresse devant vous avec votre tête, vous changiez de tactique ? Vous pourriez vous demander comment il serait possible de l’escalader, de le contourner, ou encore de creuser un tunnel par dessous afin de le dépasser ? Chaque obstacle peut ainsi devenir une occasion d’apprendre et de vous dépasser.

3. Evitez de rechercher continuellement l’approbation des autres

En tant qu’êtres humains, nous avons tous besoin de reconnaissance. Celle-ci nous permet, au fil du temps, de développer et d’ancrer notre estime de soi. Malheureusement, la plupart du temps, nous cherchons cette reconnaissance exclusivement auprès de notre entourage (parents, amis, collègues, supérieur hiérarchique…). Nous nous rendons alors dépendants des autres et de leurs jugements. Apprenez à vous adresser vous-même vos propres signes de reconnaissance.

4. Apprivoisez votre cerveau et les bases de la plasticité neuronale

Au cours des dernières années, un phénomène intéressant a été révélé par les recherches en neurosciences : la neuroplasticité (ou plasticité neuronale). Ce phénomène désigne la capacité du cerveau à continuellement changer et adapter les connexions entre les neurones, en fonction de nos expériences et de nos apprentissages. Plus vous vous exercerez à adopter un état d’esprit de développement, plus votre câblage interne reflétera votre habileté à apprendre.

5. Restez dans une démarche d’apprentissage continu

Vous l’aurez probablement constaté : il y a de fortes chances que le métier que vous exercez aujourd’hui ne corresponde plus aux compétences validées par votre diplome. Si vous restez sur vos acquis, vous courez donc le risque de ne plus être à jour en termes de compétences, mais aussi d’adopter un état d’esprit fixe. Pour favoriser un état d’esprit de développement, veillez à rester dans une démarche d’apprentissage tout au long de votre vie : continuez à développer vos compétences et essayez de tirer le meilleur parti de vos expériences (“Comment puis-je capitaliser sur cette expérience pour m’améliorer à l’avenir ?”).


EN RÉSUMÉ

  1. Les croyances que nous adoptons tout au long de notre vie prennent racine très tôt, dès l’enfance, et sont influencées par les personnes ayant participé à notre éducation (parents, enseignants…).
  2. Même s’il est impossible de l’atteindre à 100%, nos chances de réussir et de faire face à l’échec sont plus élevées si nous adoptons un état d’esprit de développement, c’est-à-dire si nous acceptons que nos qualités et notre intelligence peuvent évoluer et être cultivées par nos efforts.
  3. Pour adopter un état d’esprit de développement, il est nécessaire de favoriser une démarche d’apprentissage continu dans tous les aspects de notre vie, et de transformer nos perceptions de l’échec et des obstacles pour les considérer comme des opportunités d’apprentissage et d’amélioration.

Sources & Références

Dweck, C.S (2012). Mindset: Changing the way you think to fulfil your potential (Updated ed.). London: Little, Brown Book Group. Hoobyar.
Commander sur Amazon (en français) | Commander sur Amazon (en anglais)

Dweck, C.S. (2015). Carol Dweck revisits the ‘growth mindset’. Education Week, 35(5), 20-24. https://www.edweek.org/ew/articles/2015/09/23/carol-dweck-revisits-the-growth-mindset.html

Yeager, D.S. & Dweck, C.S. (2012). Mindsets that promote resilience: When students believe that personal characteristics can be developed. Educational Psychologist, 47(4), 302-314. https://doi.org/10.1080/00461520.2012.722805